Question de langue #32 – « de » ou « des » ?

La bourde

Pour son nouvel entretien d’embauche, Juliette est prête ! Son interlocuteur cependant, sourd-muet et endormi, n’est guère loquace… Pour meubler la conversation et paraître spirituelle, notre chercheuse d’emploi devise :

« J’ai vu des gros nuages dans le ciel. »

Hélas non.

Juliette (reconstitution), dépassant tous les pronostics météorologiques.

La règle, ses sous-règles et des exemples idoines

Bien que notre usage soit insouciant, l’emploi de « de » et « des » est régulé et pas que par des dés.

« de » + adjectif épithète + nom

Même si au pluriel, l’article partitif est « des », si un adjectif épithète est placé devant le nom il devient « de » :

  • Dans cette ville, il y a de grandes déchetteries.

Attention, lorsque l’épithète et le nom forment une sorte de nom composé, on maintient « des » :

  • Ce sont des jeunes gens pleins d’espoir.

« de » + adverbe de quantité

Les adverbes de quantité comme beaucoup, peu, près, trop, plus, moins, un peu… sont suivis de « de » ou de « d’ «  :

  • Il y a peu de voitures dans les appartements ce soir.

« de » ou « d’  » + nom (dans les phrases négatives)

Devant un nom dans les phrases négatives, on emploie « de » ou « d’  » si la négation est absolue (le nom peut être précédé de « aucun » ou de « aucune quantité de ») :

  • Quand Laurent empaille, il ne fait pas de fautes. (Il n’en fait aucune)

Mais on emploie « du », « de la », « de l’ « , « des », si la négation n’est pas absolue… Attention, à la nuance de sens que vous souhaitez donner!

  • Je ne crois pas qu’il ait fait d’erreurs (je pense qu’il n’en a jamais fait)
  • Je ne crois pas qu’il ait fait des erreurs (Il est possible qu’il en ait fait une)

En espérant avoir fait la lumière sur toute cette affaire, je vous dis :
à plus tard… au plus tôt !

Rémi L.

Sources : FrançaisFacile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *