Question de langue #16 – « Merci pour » et « merci de »

La bourde

Quelques semaines après leur dernier entretien, Pôle Emploi recontacte Juliette. Son conseiller lui a trouvé un job alimentaire idéal : table de ping-pong. Elle utilise son droit de réponse :

« Cher conseiller,

Votre réponse tardive est à la hauteur de mes espérances, merci pour m’avoir trouvé un tel job. J’aurais cependant une question : dois-je investir moi-même dans le filet ou sera-t-il délivré par la société ?

Bien cordialement, espèce de va-nu-pieds !

Juliette Cétéra »

Hélas non.

Juliette (reconstitution), réalisant qu’elle va arrêter de remercier quand elle se fait carotter.

La règle, ses sous-règles et des exemples idoines

Lorsque « merci » est suivi d’un nom

Lorsque « merci » est suivi d’un nom, vous avez le choix entre « de » et « pour ». Certaines personnes affirment cependant que l’usage de « de » se réfère plutôt au futur alors que celui de « pour » fait plus référence au passé… Par exemple, le lexicographe Jean Girodet qui estime que « de » est utilisé dans un langage plus soutenu que « merci pour ». Une chose est sûre, l’Académie Française n’a pas tranché donc le choix reste vôtre !

  • Merci de votre aide demain.
  • Merci pour votre lettre qui est arrivée hier.
  • Merci de votre attention / Merci pour votre attention.

Lorsque « merci » précède un verbe à l’infinitif

Lorsque « merci » précède un verbe à l’infinitif, alors il est TOUJOURS suivi de « de »  :

  • Merci d’avoir ruiné mon après-midi.
  • Merci de débarrasser rapidement le plancher.

 

En espérant avoir fait la lumière sur toute cette affaire, je vous dis :
à plus tard… au plus tôt !

Rémi L.

Sources : Projet-Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.