Question de langue #11 – le participe passé « fait »

Avant-propos : cette Question de Langue partage plusieurs éléments avec l’expression « se rendre compte » traitée dans une QL précédente. Mes articles ont pour vocation de dépanner sur des besoins spécifiques, aussi traite-je parfois séparément des cas similaires.

L’hésitation

C’est la fête ! Votre colocatrice revient de chez le tatoueur, toute fière. Carreleuse, l’intégralité de son corps ressemble désormais à un jeu de dames. Elle vous annonce, pour rajouter à l’évidence :

« Je me suis fait/faite tatouer ! »

Vous ne savez pas exactement ce que vous avez entendu et, pis encore, ignorez quelle est la bonne réponse. Cela attendra, votre colocatrice vient de sortir la vaisselle et de se défroquer pour commencer une partie. 

Soutenir ses proches, c’est important.

La règle

Vous l’aurez compris, on s’intéresse au cas où le participe passé FAIT précède un infinitif. Autrement, il suit la règle générale et s’accorde avec le COD placé avant.

  • Ma colocatrice va corriger les erreurs qu’elle a faites aujourd’hui.

Si le participe passé fait est placé devant un infinitif, alors il reste invariable et ne s’accorde pas avec son sujet, même si celui-ci est placé devant.
Cette règle s’applique avec l’auxiliaire avoir, et avec l’auxiliaire être dans le cadre d’une forme pronominale.

Pourquoi donc ? Eh bien, la règle d’accord des verbes occasionnellement pronominaux indique qu’un participe passé ne s’accorde qu’avec un complément direct placé devant le verbe. Or, dans cette structure-là, le complément direct sera toujours le verbe à l’infinitif, toujours placé après le verbe conjugué, d’où l’invariabilité du participe passé.

Voici pour la théorie ; un peu de pratique ?

Des exemples

  • Quand Rosita a appris que ses filles avaient mangé un puzzle, elle les a fait psychanalyser.
  • La pizza que j’ai fait cuire ? Bien sûr qu’elle est dégueulasse !
  • Les canards se sont fait plumer au poker hier soir, je les soupçonne de méconnaître les règles.

Si jamais vous vous posez la question quant aux expressions utilisant FAIT, sachez que l’expression « se faire un plaisir » et ses dérivés suivent la règle (invariable) mais que l’on accorde « se faire l’écho »… Certes, la question n’est pas tranchée pour ce dernier point mais vous avez ma bénédiction.

En espérant avoir fait la lumière sur toute cette affaire, je vous dis :
à plus tard… au plus tôt !

Rémi L.

Source : LaConjugaison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *