Archives de catégorie : Rédaction professionnelle

Rédaction professionnelle #12 – Les abréviations

Une abréviation consiste à retrancher certaines lettres d’un mot pour sauver du temps et/ou de l’espace. Il existe différentes façons d’abréger un mot ou une locution :

  • Par initiale : seule la première lettre du mot est conservée, on la fait suivre d’un point abréviatif. [M. (monsieur), p. (page), s. (siècle)].
  • Par suppression des lettres finales : Ce type d’abréviation coupe mot, généralement devant la voyelle de l’avant-dernière consonne. Il faut faire suivre la dernière lettre par le point abréviatif. [ex. (exemple), tél. (téléphone), app. (appartement)].
  • Par contraction : l’abréviation par contraction supprime la plupart des lettres d’un mot pour garder l’initiale et la lettre finale. Parfois, pour des raisons de clarté, quelques lettres médianes sont conservées ; comme la lettre finale est conservée, le point abréviatif n’est pas requis.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #12 – Les abréviations

Rédaction professionnelle #11 – La féminisation (3/3) – La féminisation des titres de fonction

La féminisation du discours vise à donner une place tangible aux femmes dans l’espace public. Cette féminisation peut se faire de trois manières :

  • L’écriture des deux formes, masculine et féminine, tout au long du texte ;
  • L’emploi de termes génériques et de tournures neutres ;
  • La formation d’un féminin selon les règles de formation du français.

Dans cet article, nous allons développer la troisième manière, à savoir la féminisation des titres de fonction.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #11 – La féminisation (3/3) – La féminisation des titres de fonction

Rédaction professionnelle #10 – La féminisation (2/3) – les termes génériques et tournures neutres

La féminisation du discours vise à donner une place tangible aux femmes dans l’espace public. Cette féminisation peut se faire de trois manières :

  • L’écriture des deux formes, masculine et féminine, tout au long du texte ;
  • L’emploi de termes génériques et de tournures neutres ;
  • La formation d’un féminin selon les règles de formation du français.

Dans cet article, nous allons développer la deuxième manière, à savoir le recours aux termes génériques et aux tournures neutres.

Si le rédacteur ne souhaite pas utiliser les formes des deux genres, il peut avoir recours à un autre procédé, que certains ont appelé « neutralisation du discours ». Ce procédé consiste en l’emploi de termes génériques et de tournures neutres. Il permet d’éviter les répétitions et peut être utilisé en alternance avec l’écriture des deux formes.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #10 – La féminisation (2/3) – les termes génériques et tournures neutres

Rédaction professionnelle #09 – La féminisation (1/3) – l’écriture des formes masculine et féminine

La féminisation du discours vise à donner une place tangible aux femmes dans l’espace public. Cette féminisation peut se faire de trois manières :

  • L’écriture des deux formes, masculine et féminine, tout au long du texte ;
  • L’emploi de termes génériques et de tournures neutres ;
  • La formation d’un féminin selon les règles de formation du français.

Dans cet article, nous allons définir en détails ce qu’est la féminisation textuelle ainsi que développer la première manière, à savoir l’écriture des deux formes, masculine et féminine, tout au long du texte.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #09 – La féminisation (1/3) – l’écriture des formes masculine et féminine

Rédaction professionnelle #08 – Les procédés de vulgarisation

Vulgariser un texte, c’est l’adapter à un public de non-initiés afin que le plus grand nombre de lecteurs puissent le comprendre, quel qu’en soit le contenu. Par exemple, les textes administratifs doivent être adaptés au grand public ; les textes juridiques, le jargon administratif, les termes techniques peuvent constituer des obstacles sérieux à la compréhension.

Leur transposition en langue courante peut alors permettre de franchir ces obstacles en recourant à des techniques de vulgarisation. L’équivalence, la définition, l’explication et l’illustration sont les outils à retenir pour faire comprendre le message au lecteur.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #08 – Les procédés de vulgarisation

Rédaction professionnelle #07 – Les énumérations

Les énumérations sont fréquentes dans bien des textes, qu’il s’agisse de détailler des caractéristiques, d’indiquer des démarches à effectuer ou de présenter des conditions d’admission à un programme.

Pour le lecteur, ces énumérations représentent généralement des éléments d’information essentiels. Elles doivent donc être présentées aussi clairement que possible.

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #07 – Les énumérations

Rédaction professionnelle #06 – La relecture (5/5) : l’aspect visuel

On nous le répète depuis le cours élémentaire : la relecture constitue une étape essentielle de la démarche de rédaction. Malheureusement, il s’agit d’une étape souvent négligée ou que le corps professoral peine à enseigner. Bref, si l’on inventorie les objectifs de la relecture, ceux-ci couvrent l’évaluation de :

  • l’information,
  • la structure,
  • l’écriture,
  • la présentation visuelle.

Evidemment, une énumération de ce type veut tout et rien dire… Aussi, je me lance de novembre à janvier dans une (joyeuse) rétrospective « relecture », histoire de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes ! La focalisation est faite sur les documents professionnels, qui revêtent par nature des enjeux plus étendus. Précédemment, nous avons vu que la relecture se faisait en trois temps (rédacteur/pairs/lecteurs) et qu’il fallait soigner les aspects informatifstructurel et rédactionnel, notamment en vérifiant certains points précis (cf. liste).

Achevons donc notre tour d’horizon avec le cinquième volet : « l’aspect visuel » !

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #06 – La relecture (5/5) : l’aspect visuel

Rédaction professionnelle #05 – La relecture (4/5) : l’aspect rédactionnel

On nous le répète depuis le cours élémentaire : la relecture constitue une étape essentielle de la démarche de rédaction. Malheureusement, il s’agit d’une étape souvent négligée ou que le corps professoral peine à enseigner. Bref, si l’on inventorie les objectifs de la relecture, ceux-ci couvrent l’évaluation de :

  • l’information,
  • la structure,
  • l’écriture,
  • la présentation visuelle.

Evidemment, une énumération de ce type veut tout et rien dire… Aussi, je me lance de novembre à janvier dans une (joyeuse) rétrospective « relecture », histoire de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes ! La focalisation est faite sur les documents professionnels, qui revêtent par nature des enjeux plus étendus. Précédemment, nous avons vu que la relecture se faisait en trois temps (rédacteur/pairs/lecteurs) et qu’il fallait soigner les aspects informatif et structurel, notamment en vérifiant certains points précis (cf. liste).

Poursuivons donc avec le quatrième volet : « l’aspect rédactionnel » !

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #05 – La relecture (4/5) : l’aspect rédactionnel

Rédaction professionnelle #04 – La relecture (3/5) : l’aspect structurel

On nous le répète depuis le cours élémentaire : la relecture constitue une étape essentielle de la démarche de rédaction. Malheureusement, il s’agit d’une étape souvent négligée ou que le corps professoral peine à enseigner. Bref, si l’on inventorie les objectifs de la relecture, ceux-ci couvrent l’évaluation de :

  • l’information,
  • la structure,
  • l’écriture,
  • la présentation visuelle.

Evidemment, une énumération de ce type veut tout et rien dire… Aussi, je me lance tout au long des mois de novembre et décembre dans une (joyeuse) rétrospective « relecture », histoire de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes ! La focalisation est faite sur les documents professionnels, qui revêtent par nature des enjeux plus étendus. Précédemment, nous avons vu que la relecture se faisait en trois temps (rédacteur/pairs/lecteurs) et qu’il fallait soigner l’aspect informatif, notamment en vérifiant certains points précis (cf. liste).

Poursuivons donc avec le troisième volet : « l’aspect structurel » !

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #04 – La relecture (3/5) : l’aspect structurel

Rédaction professionnelle #03 – La relecture (2/5) : l’aspect informatif

On nous le répète depuis le cours élémentaire : la relecture constitue une étape essentielle de la démarche de rédaction. Malheureusement, il s’agit d’une étape souvent négligée ou que le corps professoral peine à enseigner. Bref, si l’on inventorie les objectifs de la relecture, ceux-ci couvrent l’évaluation de :

  • l’information,
  • la structure,
  • l’écriture,
  • la présentation visuelle.

Evidemment, une énumération de ce type veut tout et rien dire… Aussi, je me lance tout au long des mois de novembre et décembre dans une (joyeuse) rétrospective « relecture », histoire de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes ! La focalisation est faite sur les documents professionnels, qui revêtent par nature des enjeux plus étendus. Précédemment, nous avons vu que la relecture se faisait en trois temps (rédacteur/pairs/lecteurs).

Poursuivons donc avec le deuxième volet : « l’aspect informatif » !

Continuer la lecture de Rédaction professionnelle #03 – La relecture (2/5) : l’aspect informatif