Archives de catégorie : Ponctuation

Question de langue #34 – les tirets

Long ou moyen, le tiret a principalement pour rôle de créer un effet d’insistance et de signaler un changement de niveau dans le discours. Comme il détache les éléments de la phrase plus nettement que ne le fait la virgule, le tiret contribue à la clarté de l’expression et facilite ainsi la tâche au lecteur. Il faut toutefois se garder d’abuser du tiret sous peine de lui faire perdre de son efficacité et de sa puissance expressive.

Dialogues et comptes-rendus

Le tiret marque un changement d’interlocuteur dans un dialogue :

  • Victor s’adressant à son père :
    — Peut-on être puni pour quelque chose qu’on n’a pas fait, papa?
    — Mais non, voyons! Pourquoi?
    — Parce que je n’ai pas fait mes devoirs.

Dans les comptes-rendus de réunions, le tiret sépare le nom de l’interlocuteur du texte de son intervention ; il est alors le plus souvent précédé d’un point :

  • Laura Vageuse. — Nous n’aurons pas les ressources nécessaires pour mener ce frelon à terme.
    Simon Tagne. — Je ne vois qu’une solution : l’abandonner.

Continuer la lecture de Question de langue #34 – les tirets

Question de langue #30 – Le point-virgule dans la langue française

Aujourd’hui, pour la trentième question de langue, on va parler de mon chouchou toute ponctuation confondue, j’ai nommé : le point-virgule !

Le breffage du fabuleux point-virgule

Le point-virgule, qui correspond à une pause de durée moyenne, se place en principe entre des propositions indépendantes mais reliées par une même action et faisant partie d’une même idée (parfois contradictoire). Règle typographique locale oblige, une espace avant et une espace après.

  • Il tombe et se débat ; le nain de jardin se jette sur lui ; la machette pénètre et met un terme aux hostilités.
  • Il est beau, gracieux, diplômé ; il pointera à Pôle-Emploi.

Ceci dit, l’emploi du point-virgule se rapproche souvent de celui d’une simple virgule…

  • Ce n’était pas un flamby ; pourtant je me sentais seul.

Tout est affaire de sensibilité, et ce point est mal-aimé voire menacé ces derniers temps… Certains académiciens expriment d’ailleurs joliment leur opinion à ce sujet.

Voilà pour les fonctions principales du point-virgule. Mais il est polyvalent et a un incroyable qualités, donc passons en revue ces autres potentialités.

Continuer la lecture de Question de langue #30 – Le point-virgule dans la langue française

Question de langue #25 – la virgule et « et »

La règle

Normalement, la conjonction de coordination et n’est pas précédée de la virgule lorsqu’elle relie deux termes de valeur équivalente, par exemple deux sujets, deux compléments, deux verbes, etc. :

  • Elles ont acheté des explosifs et des détonateurs.
  • Les pompiers et les stripteaseurs doivent travailler en étroite collaboration.
  • Il mange et régurgite beaucoup.

Et s’emploie également sans virgule lorsqu’il réunit les deux derniers termes d’une énumération :

  • J’ai acheté des pommiers, des pommes et de la choucroute.

Dans de nombreux cas toutefois, il est non seulement permis, mais indiqué de faire précéder la conjonction et de la virgule Voyons ça dans le détail !

Continuer la lecture de Question de langue #25 – la virgule et « et »

Question de langue #23 – les parenthèses

Le breffage

Les parenthèses comportent une forme ouvrante ( et une forme fermante ). Ce signe sert surtout à isoler, dans le corps d’une phrase ou d’un paragraphe, des explications ou des éléments d’information utiles à la compréhension du texte, mais non essentiels. Les parenthèses jouent un rôle important dans les textes scientifiques, techniques, juridiques et administratifs, mais il faut se garder d’en abuser.

Pour comprendre la parenthèse, vous devez devenir une parenthèse.

Continuer la lecture de Question de langue #23 – les parenthèses

Question de langue #17 – Majuscules et titres de fonction

L’hésitation

Excédé(e) par votre dernière transaction sur LeBonCoin.fr, vous envoyez un courriel à la personne avec qui vous avez fait affaire.

Bonjour madame / Madame Flagadoskowitz,

Je vous écris à propos du chinchilla que vous m’avez vendu en échange d’une pelle. S’il creuse efficacement, il ne semble pas le faire de manière continue – ce que vous m’aviez pourtant assuré ! – et compromet à terme mon projet de crypte. Si vous ne m’indiquez pas au plus vite une technique pour le mettre au travail, j’en déduirais que vous êtes un escroc et en référerais au ministre / Ministre de l’économie, monsieur / Monsieur Momo Nez.

Pas si cordialement,

Vous avez cependant peur que votre orthographe soit prise au compte par les avocats de la partie adverse en cas de procès. En attendant de calmer cette angoisse, vous lancez un Twister avec votre nouveau rongeur.

Pourtant, chacun sait que les chinchillas sont de bien meilleurs concepteurs-rédacteurs.

Continuer la lecture de Question de langue #17 – Majuscules et titres de fonction