Airelle x Zaromatt – S01E05

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

Ils sont là-haut, ailleurs, elle et lui et leur candeur. Peu leur chaut le retard du métropolitain, puisqu’ils sont exactement là où ils sont censés être. Depuis ma valise, je devise : peut-être se sont-ils retrouvés, après une longue période ? ou bien il s’agit de quelque chose qui commence, dans une promesse éblouissante. J’aimerais que la scène fasse l’unanimité, en vain : c’est la fin de journée pour les autres usagers, et bien des grognons n’ont que faire de cet instant volé… pire, ils atténuent le tendre spectacle de leur connivente goguenardise. Pauvre microsociété, vautrée dans sa petitesse… à croire qu’elle-même a oublié comment les sentiments peuvent nous percuter, sans crier gare. Mais elle et lui, si vulnérables et invincibles, aussi anonymes que machin et machine, ne nous observent pas en retour. Mieux, ils descendent de la rame et s’en éloignent, à la recherche d’un autre chemin que celui du train-train quotidien. Lorsque la circulation reprend, nous n’existons déjà plus.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.