Airelle x Zaromatt – S02E13

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

“Henri, je crois que la cigogne nous a posé un lapin.
– Oui merci, je vois bien. Il jure un peu dans la couvée, non ?
– Uniquement si tu en fais une affaire de poils et de plumes. Regarde-le, si ahuri… il me rappelle un peu ton frère.
– Lequel, j’en ai sei… Oh, non. Non non non.
– Henri.
– Henriette, nous ne pouvons pas le garder, encore moins l’élever.
– Parce qu’il ne vole pas ? Des tas d’oiseaux s’en passent.
– Mais non, mais tu vois bien… bon sang, il a un museau et tellement d’oreilles, de belles cuisses mais aucune aile !
– Quel physionomiste tu fais… Quand tu en auras fini avec tous ces distinguos, j’aurais à ton égard une remarque qui te rendra dingo.
– Je suis tout ouïe.
– Aux dernières nouvelles, tu raffolais d’une saveur que jusqu’ici tu ne trouvais qu’en de rares occasions.
– Oui.
– Faute d’avoir ce qu’il faut là où il faut.
– Oui… Non ! hein ?
– Je te parle de la carotte, banane ! Ça ne te plairait pas de partir à l’aventure avec lui et le reste des oisillons ? Tu leur enseignerais tout ce que tu sais sur les tubercules, et le lapereau serait ravi de te donner un coup de patte pour les déterrer.
– Et l’on nous appellerait… “Le gourmet et les gourmands” !
– Heu oui si tu veux.
– ET ON FERAIT LA NIQUE AUX CORBEAUX !
– Chéri, pas devant les enfants ! »

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.