Airelle x Zaromatt – S02E06

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

Je retrouve les monts, tapissés de couleurs alpines. Tout y perdure, dans une beauté illusoire. Trônant dans un vieux transat’, je suis ceint d’arbres-mondes qui pépient dans le silence frais du matin. Le chalet où nous résidons pour un temps n’est qu’une écorce parmi d’autres ; ces dernières se répartissent sagement, le long des routes courant le relief.

Qu’allons-nous faire, au cours du jour et demi qui s’offre ici ? Cela importe-t-il véritablement ? Dans cet havre de fortune, ne nous reste qu’à être heureux.

Ici, il y aurait de quoi peindre et peindre encore. Dessiner, déguster, croquer… ce, à tel point que l’objet devient dérisoire. Face aux montagnes invincibles, tout n’est qu’emprunt. Le lit des vallées nous confronte patiemment à nos rêves, avant de nous faire une ultime faveur, en nous ramenant à la fin de toute chose.

Et pourtant… nous durerons encore un peu, jusqu’à abandonner la forme de nos êtres au relief initial.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.