Airelle x Zaromatt – S01E40

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

C’est l’été à Nantes, et un petit vent – venant aux nouvelles – s’immisce par la lucarne. Corona oblige, on repassera pour la bise… Essoufflé mais curieux, l’alizé se retrouve rapidement à frôler les animaux, frayer le mobilier. Entre brousses et roseaux, le bois quoique poli ne pipe mot. Alors le vent, loin de tempêter, s’interroge derechef : que nous est-il arrivé ? Après tous ces mois chacun chez soi, qu’est-ce donc que ce lieu-là ? Ma foi, il ne semble pas au courant… Nous lui murmurons alors un court récit : une histoire qui s’avère abîmée, pleine de détours, et où il n’est pas aisé de s’y retrouver. Quelques trésors ponctuent les péripéties ; des périls, aussi. Chaque saison n’a eu de cesse d’observer un nouveau mouvement, jusqu’à ce que joue la mélodie actuelle : les corps et la tendresse, cette fois au quotidien.

C’est l’été à Nantes, et il fait bon vivre. Airelle et Zaromatt, si souvent à part, s’appartiennent enfin.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.