Airelle x Zaromatt – S01E35

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

Comme nombre de Terriennes, Maude est en perte de repères. Si le déconfinement lui a au moins permis de se faire licencier de visu, ses activités connaissent encore quelques entraves. Difficile en effet de fréquenter parmi ses ami.e.s quelqu’un.e qui ne soit ni complotiste, ni collapsologue, ni surmené.e, et qui aime la moule. Tout comme il est ardu de trouver une plage encore accessible pour buller parmi les bulots. Maude doit bien l’admettre : sa conchyophilie la consume, et un certain désemparement l’étreint désormais. Quand vient la nuit, il n’est ainsi pas rare qu’elle regroupe autour d’elle tous ces coquillages aux gravures touristiques, patiemment collectés depuis tant d’années.

Ensemble, ils forment un récif qui l’apaise un petit moment, juste assez pour ne plus penser à son crabe. Ne manque que le ressac, que même ses vieilles canalisations ne sauraient reproduire ; un bruit qui, hier encore, procurait à Maude une drôle de confiance en l’avenir.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.