Airelle x Zaromatt – S01E33

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

L’aube pointe le bout de son nez, tandis que nous essayons de faire bonne figure. Nous, c’est Suzanne et Ludivine : première année de médecine, livides, divines. Cette nuit, c’était révision sous pression. Et un peu de champagne aussi, histoire de titiller le destin. Ce serait bien qu’il nous donne un coup de main, ou un coup de tête, bref qu’il se manifeste. Parce que là, les jours se succèdent et nous n’en faisons plus vraiment partie. Comme si ce qu’il allait advenir allait advenir sans Suzanne et moi. Une équation à laquelle on aurait retiré deux palpitations, sans sommation. Peut-être que c’est ça l’amour : déceler en l’Autre sa propre immuabilité ? Ca expliquerait pourquoi, lorsqu’elle me raccompagne, je traîne les pieds.

Ludivine s’est effondré sur son lit, un léger filet de bave au creux de ses lèvres. Suivant l’angle, elle me sourit. Mignonne, crapule : on a bien fait de coucher ensemble. Au-delà de la gymnastique, ça nous a fait du bien je crois : les refuges sont si rares de nos jours. Je crois que j’ai envie de veiller sur elle. Autour du lit et malgré les volets, le soleil étend son regard. Le petit monde de Ludivine exhibe son patatras, où le bureau tient une place de choix. Avec deux grammes dans le sang, j’hésite à me prononcer : indolence ou studiosité ? J’ai l’impression qu’elle est au début de tellement de choses… Elle est sa propre époque, je crois. Son ronflement ralentit, la journée s’endort. L’examen est dans quelques heures. Il va falloir faire un choix. Le temps de griffonner quelques notes, de prendre mon manteau… Au moment de passer la porte, je songe : “des repères, ça se retrouve”.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.