Airelle x Zaromatt – S01E11

L’illustratrice Zaromatt et moi-même menons un petit jeu créatif : simultanément nous nous envoyons un texte et une illustration, et nous donnons quelques jours pour apporter notre propre inspiration au contenu initial. Le tout sans se concerter, pour créer plus librement.

*

Aucune description de photo disponible.

Quand le monde m’exaspère, le petit bonhomme passe au vert et je rêve que j’ai une sapinière. Car, des branches aux ramilles, le sapin est un arbre qui fleure bon le tranquille. Comme si les soucis nous abandonnaient, sitôt franchie l’orée de la forêt ; comme si une écorce nouvelle nous ceignait, au détour d’une croisée… Là-bas, il n’est de son plus doux que l’appel au voyage, de bruit plus moelleux qu’un pas sur la mousse. J’y deviens ce que je ressens, enfin éphémère et pour toujours différent. Quelquefois même quelque chose éclot et subsiste au-delà de la rêverie, à l’instar de ces petits cailloux qui, au cours des promenades, glissent sans jamais disparaître.

Airelle x Zaromatt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.